Trièves en Transition



Soirée économie et pic du 27 février

Ce vendredi soir, huit personnes seulement avaient fait le déplacement pour entendre François Bartsch nous expliquer l’origine de la crise financière et les mécanisme du crédit qui ont précipité l’effondrement du système financier mondial, ainsi que les raisons des violentes fluctuations du prix du baril depuis un an.
Puis il nous a exposé l’aggravation de la situation pétrolière à cause de la crise : l’annulation des trois-quarts des projets pétroliers et énergétiques en raison du prix du baril trop bas et du manque de crédit : le plafond de production réel devrait diminuer (les plafonds calculés jusque-là tenaient compte des ces investissements nouveaux) parallèlement à la demande, et donc la baisse de la demande consécutive à la crise ne devrait pas retarder significativement le début du déclin. En revanche, plus le plafond est bas, moins la reprise économique a des chances de durer, voire de se produire.

Nous avons ensuite débattu de la nécessité d’insister sur la crise économique dans nos présentations sur le pic. François nous a fourni de bonnes pistes :

les crises économique, énergétique et écologique vont se succéder dans le temps par ordre croissant de gravité, ce qui signifie que chaque crise nous rend aveugles à la suivante.


Laisser un commentaire

La 5ème Batterie du 16ème G... |
Presse et le Temps |
Cupidon - Aide aux rencontres |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VISION HUMAINE
| actforchange
| collectif d'enseignants de ...