Trièves en Transition


  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2010

Auto-stop sécurisé en Sud-Isère

 

À l’initiative de l’association Drac Nature, un réseau d’auto-stop sécurisé pourrait voir le jour en Sud-Isère.

56177705p.jpg

Se déplacer en toute légèreté sans prendre sa voiture sur le territoire de Matheysine et du Trièves, ce sera possible dès le printemps 2011 grâce à votre soutien.
Autosss (AutoStop Solidaire Sécurisé)
Vous l’attendez avec impatience : cliquez ici pour vous pré-inscrire
Mais qu’est-ce que c’est ?
Légèreté : instantané et spontané, cette forme de covoiturage permet même aux mineurs, avec autorisation parentale, les déplacements à l’intérieur du territoire, et donne à chacun, jeunes, adultes, retraités, la possibilité de se déplacer à n’importe quelle heure du jour sans être obligé d’utiliser sa propre voiture.(pas de rendez-vous, pas de risque d’attente !) Cool !

Liberté : Chacun peut donc choisir d’être, chaque jour, piéton ou conducteur, selon son besoin ou son humeur.

Fluidité : Il y a en moyenne 1,2 personne dans une voiture prévue pour en transporter 4 ou 5. Plus de monde dans les automobiles, c’est moins de véhicules sur les routes au même moment, moins d’embouteillages, de pollution, de bruit, d’accidents de circulation. Participer c’est faciliter vos déplacements automobiles. Mais c’est bien sûr(!)
Economie : 10 trajets de 10km = une économie de 30€ au moins (0,30€/km pour 30000 annuel pour une voiture 5cv) et je peux allonger la durée de vie de mon véhicule, me passer d’un second véhicule dans mon foyer… Malin!!
Plus d’argent et plus de repos : Si je me rends au travail par ce moyen (80km/jour, c’est 5600€ en moins par an, 1h 30 de transport par jour c’est 352 h de fatigue par an en plus.) ça alors!
Plus de convivialité : Le co-voiturage peut devenir une occasion de rencontre et de convivialité. Un temps de récréation. j’aime la récré !
Plus de solidarité avec les voisins et cela facilite la recherche de co-voiturage au long cours où le partage des coûts se négocie de gré à gré (0,10€ du km conseillé) ouap ! ça me donne la pêche !!
Plus d’éco-responsabilité : Je divise au moins par 2 voire par 4 mes dégagements de GES pour les déplacements concernés, et (ou) je prolonge la durée de vie de ma voiture (dont la fabrication constitue à elle seule au moins 70% des dégagements de GES comparativement à son utilisation) oups ! je découvre !!
Plus d’exemplarité : pour mes concitoyens et mes enfants, je prépare activement mon avenir et celui de tous par cette pratique innovante. elle est pas belle la vie?

En attendant AutoSSS, découvrez Triévoies, le site internet de covoiturage du Trièves, qui marche pour tout le Sud-Isère, et proposez ou demandez un trajet

Pour en savoir plus sur Drac Nature, ne manquez pas de consulter le blog et de vous abonner à la lettre d’information.

Association Drac Nature
22 rue des Grilleuses

38350 la Mure dracnature@gmail.com
04 76 81 36 76


La transition attire les visiteurs en Trièves !

 

Le mouvement de la transition est tout jeune dans le Trièves et les actions du groupe local encore modestes, mais cela ne l’empêche pas d’attirer déjà les visiteurs.

Les 27 et 28 mai dernier, un groupe d’une quinzaine de dirigeants régionaux du Crédit Mutuel était en formation au gîte de Préfaucon, à Mens. La motivation de leur venue ? L’existence du groupe Trièves en Transition (ex Trièves Après Pétrole).

Après un exposé sur la situation écologique, climatique et énergétique par Dominique Viel, chargée de mission Développement Durable au Ministère des Finances, les stagiaires ont découvert la transition via des jeux participatifs proposés par notre équipe. Chacun des domaines explorés (économie, énergie, alimentation, social) était illustré par une action existante dans le Trièves (ex. le Biau panier pour l’agricuture bio, le site Triévoies pour les déplacements, Trièves Compostage pour le recyclage des matières organiques, la plate-forme bois de Saint-Michel-les-Portes pour les circuits courts, etc.).

Les stagiaires ont pu ainsi faire connaissance avec le Trièves et ont été impressionnés par le dynamisme de notre région en terme de développement local et durable.

   img1126.jpeg
Autre événement : le 27 juin, une soixantaine de sympathisants de la transition se sont réunis au Percy  pour une première rencontre nationale, dont une quarantaine provenant de l’extérieur du Trièves, y compris des Antilles et de Belgique !
Tout ces visiteurs ont pu s’héberger dans les gîtes et campings locaux, déguster des produits locaux et découvrir le Trièves. Le lendemain, certains sont allés randonner, visiter Terre vivante et quelques-uns ont assisté à une représentation des Trois Mousquetaires.


Sortie de la traduction française du Transition Handbook


Manuel de Transition
De la dépendance au pétrole à
la résilience locale


Rob Hopkins
Préface de Serge Mongeau
t138.jpg
Collection Guides Pratiques

Éditions Écosociété

ISBN 978-2-923165-66-0- 216 p. – 20 euros

En librairie  le 7 octobre en France Sortie de la traduction française du Transition Handbook dans Actualites de Trieves Apres-Petrole t138


Rencontre de la transition du 27 juin 2010

img1098.jpeg

Le 27 juin dernier, une rencontre organisée au Percy-en-Trièves a réuni une soixantaine de « transitionneurs » venus des quatre coins du Trièves, de la France et de Belgique, y compris les Antilles !

La réunion, dont l’objectif premier était de faire connaissance dans une ambiance conviviale, a commencé le matin par une projection du DVD « En transition », s’est poursuivie par un pique-nique tiré des sacs (et accompagné de produits locaux) et des ateliers thématiques l’après-midi animés par les bénévoles de Trièves Après-Pétrole. La journée s’est terminée par une conférence de Nicole Foss sur la situation financière de la planète et des relations avec la situation énergétique.

img1123.jpeg

 

Accueil des participants.
 

D’âges très variés, les participants venaient principalement du Trièves et de l’Isère, mais aussi de Lyon, des Hautes-Alpes, de la Drôme, de Bruxelles et de l’île de Marie-Galante, dans les Antilles.

Le film « En transition » a été pour beaucoup l’occasion d’en apprendre plus sur les initiatives de transition : l’enjeu auquel elles veulent répondre, les idées-clés qui les sous-tendent et comment elles fonctionnent, avec des exemples concrets d’actions dans divers domaines : alimentation, énergie, déplacements, éducation, économie et monnaie, santé, etc.

Les question pratiques que le film a suscités ont pu être approfondi dans les ateliers de l’après-midi animés par les membres de Trièves Après-Pétrole : ce sont les participants eux-mêmes qui ont choisi les thèmes en posant leurs questions sur des post-it, qui ont été ensuite regroupés par sujets.

img1124.jpeg

Des membres de Trives Après Pétrole (de g. à d.) : Jeremy Light, Nathalie Lacroix, François Bartsch, Pierre Bertrand 

 

img1138.jpeg

Formation des groupes thématiques pour l’atelier de l’après-midi. 

Les grands sujets qui ont surgi étaient : l’économie et la monnaie, le social, l’énergie et les relations avec les autres mouvements issus de l’écologie et de la décroissance. Les échanges dans les groupes ont été riches, chacun apportant témoignages et expériences.

Le midi, le pique-nique avait permis à tous de faire connaissance dans une ambiance conviviale.

img1109.jpeg

img1136.jpeg

 

Ah, le petit vin de Prébois (célébré par Giono, tout de même !)

Pour finir, la conférence de Nicole Foss, venue du Canada en tournée européenne, a permis d’approfondir la compréhension de la crise financière et énergétique. Un exposé plus technique et surtout plus sombre qui a secoué certains participants. Il aurait été judicieux de ne pas le placer en fin de journée afin de permettre à chacun de digérer l’exposer et de « vider son sac ».

img1149.jpeg

 

Nicole Foss : une conférence passionnante et angoissante

 

Pour finir, les participants étaient invités à laisser leurs impressions et leurs souhaits. La rencontre a été appréciée  et chacun en redemande. Et à Trièves Après-Pétrole, nous réfléchissons à une journée de deux jours avec visites et rencontres impliquant plus fortement les locaux.

Commentaires, suggestions et renseignements : utilisez le formulaire de contact !

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

 

 


La 5ème Batterie du 16ème G... |
Presse et le Temps |
Cupidon - Aide aux rencontres |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VISION HUMAINE
| actforchange
| collectif d'enseignants de ...