Trièves en Transition



Ce qu’est la Transition par Rob Hopkins

(extraits du Manuel de Transition – Rob Hopkins, 2008)

Ce qu'est la Transition par Rob Hopkins dans Documents telechargeables doc cequestlatransitionhopkins.doc

 

Les initiatives de transition sont fondées sur quatre prémisses de base :

 

1)    Nous ne pourrons éviter de vivre en consommant beaucoup moins d’énergie. Il vaut mieux s’y préparer que d’être pris par surprise.

2)    Nos sociétés humaines et nos économies manquent de la résilience nécessaire pour survivre aux chocs énergétiques qui accompagneront le pic pétrolier.

3)    Nous devons agir collectivement et nous devons le faire maintenant.

4)    En stimulant le génie collectif de notre entourage pour concevoir à l’avance et avec créativité notre décroissance énergétique, nous pouvons construire des modes de vie plus interreliés, plus enrichissants et qui reconnaissent les limites biologiques de notre planète.

 

Un avenir plus pauvre en pétrole pourrait, si l’on y consacre à l’avance assez de réflexion et d’imagination, être préférable à notre présent. Un futur plus sobre en énergie et plus résilient ne signifie pas forcément de jouir d’une qualité de vie inférieure à celle du présent. Au contraire, un avenir où l’économie locale serait revitalisée possèderait bien des avantages par rapport au présent, entres autres une population plus heureuse et moins stressée, un environnement amélioré et une stabilité accrue.

 

 

En quoi l’approche de transition diffère-t-elle de celles des groupes environnementalistes ?

Approche environnementaliste classique

Approche de transition

Comportement individuel

Comportement collectif

                     Une seule cause à la fois

Holistique

Moyens : lobbying, militantisme et manifestations

Moyens : participation de la population, écopsychologie, arts, culture et formation créative

Développement durable

Résilience et relocalisation

Motivation : peur, culpabilité et réaction

Motivation : espoir, optimisme et action préventive

Les gens sont la source du problème

Les gens sont la solution

Campagnes médiatiques grand public

Interventions ciblées

Un seul mode d’implication

Niveaux d’implication diversifiés

Prescriptive : recommande les solutions et les façons de faire

Catalyseur : pas de solution toute faite

 

Les six principes qui sous-tendent l’approche de transition

 

1) Projection dans l’avenir

 

Cela désigne le fait que le mouvement de la transition est fermement convaincu que nous ne pouvons nous diriger vers quelque chose sans imaginer ce que cela fera d’y être. La vision que nous avons en tête quand nous nous mettons à l’œuvre détermine dans une large mesure l’endroit où nous arriverons. Travaillerons-nous à l’« explosion technologique » ou à quelque chose de plus réaliste et réalisable ? Élaborer une vision claire et attrayant du résultat souhaité est un principe de base du processus de transition.

 

2) Inclusivité

 

Nous ne pouvons relever d’aussi vastes défis que ceux du pic pétrolier et du changement climatique en choisissant de rester dans nos zones de confort : les « écolos » ne parlant qu’à d’autres « écolos », les hommes d’affaires à d’autres hommes d’affaires, etc. L’approche de transition cherche à favoriser un niveau de dialogue et d’intégration rarement atteint et elle a commencé à mettre au point des méthodes innovantes pour y arriver. On considère cela comme un principe de base simplement parce que nous n’avons aucune chance de réussir sans lui.

 

3) Éveil des consciences

 

La fin de l’âge du pétrole est une période déroutante. Nous sommes constamment exposés à des messages déconcertants et contradictoires. Simultanément, la publicité diffuse le message que la poursuite des affaires est notre seule perspective, que la mondialisation est le seul moyen de nourrir le monde et que le prochain achat nous rendra heureux. Les médias, auxquels nous sommes de plus en plus exposés, nous envoient des messages doubles qui peuvent nous laisser perplexes. Nous ne devons supposer aux gens aucune connaissance préalable des problèmes pétrolier et climatique et exposer la situation de façon aussi claire, accessible et imaginative que possible, en donnant aux gens les arguments de base pour leur permettre de formuler leurs propres réponses.

 

4) Résilience

 

Il est utile de répéter ici qu’outre l’obligation de se diriger rapidement vers une société sans émission de carbone, la reconstruction de la résilience de nos sociétés est centrale. De fait, si l’on s’occupait de l’une au détriment de l’autre, on ne réussirait à relever aucune des deux défis.

 

5) Attention au facteur psychologique

 

La psychologie est également essentielle dans la démarche. On constate que les principaux obstacles à l’implication sont les sentiments d’impuissance, d’isolement et d’écrasement que les problèmes écologiques créent souvent. Ces sentiments ne placent pas les gens dans une position à partir de laquelle agir, que ce soit individuellement ou collectivement. Il s’agit donc premièrement de créér une vision engageante de l’avenir (voir point 1), deuxièmement de créer des espaces où les gens peuvent évoquer,  comprendre et ressentir comment ces sujets les affectent, troisièmement de valider les démarches et actions entreprises tout en se réservant des occasions de fêter le travail accompli. Ces moments où se développe le sentiment de n’être pas seul à affronter le pic pétrolier et la peur qu’il engendre sont très puissants.

 

6) Solution crédibles et pertinentes

 

J’ai entendu bien des conférences où l’orateur exposait l’ampleur du défi climatique et terminait en nous invitant à baisser nos thermostats et à changer nos ampoules. Il est important que la démarche de transition permettre aux gens d’explorer des solutions crédibles à une échelle pertinente. L’une des causes de ce qu’on peut appeler « le syndrome des ampoules électriques » est que els gens ne peuvent souvent imaginer que deux niveaux d’action : les individus agissant chez eux ou le gouvernement agissant au niveau national. La démarche de transition concerne le niveau intermédiaire : ce qui peut être accompli à l’échelle de la commune ou du territoire.


Laisser un commentaire

La 5ème Batterie du 16ème G... |
Presse et le Temps |
Cupidon - Aide aux rencontres |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VISION HUMAINE
| actforchange
| collectif d'enseignants de ...